Autodidacte farouchement déterminée, je fais mes apprentissages pendant une quinzaine d’années dans la presse écrite. Connue comme journaliste dans les années 1980 sous le nom de Pascale Jugé, Laure Elli et autres pseudonymes, je travaille pour Actuel, Libération, Rock & Folk, L’écho des savanes, Métal Hurlant, Play Boy et Psychologies.

Pour ces publications, j’interviewe François Cluzet, Karl Lagerfeld, Christian Lacroix, Thierry Breton, Christine Ockrent, Eve Ruggiéri, Jacques Seguela, Philippe Bouvard, Le Baron Empain, Serge Gainsbourg, Michel Berger, France Gall, Françoise Hardy, Véronique Sanson, Jane Birkin, Téléphone, Blondie, Patrick Bruel, Jean-Louis Aubert, Les Gipsy Kings, Patti Smith, Joe Cocker, Philippe Druillet, Les Nuls, Antoine de Caunes, Clémentine Célarié, Christophe Malavoy, Christophe Lambert, Richard Berry…

AG a bout de souffle.jpg
Cover 8 Rockeuses PJ.jpg

En 1982,

je dresse le portrait des « Rockeuses, les Héroïnes de Juke-Box », une encyclopédie illustrée des photos de Claude Gassian, parue aux Editions Jacques Grancher.

 

Devenue Albertine Gentou...

En 1998, je retrace la complexité de l’œuvre de Louise de Vilmorin dans « Si vous me connaissiez… » pour les éditions Perrin - une biographie rééditée en 2017 aux Editions AKFG sous le titre « De l’invisible à la réalité » préface de Matthieu de Vilmorin.

Pour les éditions Michel Lafon, j’enchaîne les biographies en collaboration avec des témoins de l’actualité. Multiples sujets : la chirurgie plastique au service de l’humanitaire, le Mirail de Toulouse et ses leçons de survie urbaine, le sort des immigrés mal-logés dans les taudis, le génocide du Rwanda, le scandale des assurances en France, les splendeurs et tyrannies à l’Opéra de Paris ou encore un plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort aux USA.

En 2003, je commente la sagesse populaire dans « Dictons & Maximes » ; j’accepte la direction littéraire de « Invités à Vivre », l’épopée d’une association au service des autres.

Sous le nom de Tina Agelys, j'écris : « Couleurs France », un docu-fiction sur le parcours de l’après-adoption.

En 2007, je cosigne avec Christine Gavillet : « La Presque parfaite », avec Xavier Griache : « Un Regard social ». Puis je publie « Cœurs nomades », la légende de trois femmes en quête de leur vérité intérieure. Sous le nom de Laure Elli, je collabore avec Marie d’Hennezel-Whitechurch et Marc Dantan à la rédaction des « Plantes Médicinales d’hier et d’aujourd’hui ».

Directrice de collection pour L’Harmattan, j'édite de 2007 à 2017 plus d'une trentaine de livres, traductions comprises.

Autrice Journaliste, je suis ; Autrice Journaliste, je reste.

Amoureuse du Pays de Fontainebleau, je collabore à la « Revue d'histoire de Fontainebleau ».

Comme artiste, j’adhère à l’Association « Jeux de Dames » pour laquelle j’assure la communication écrite.

DEPUIS 2017, UN REGAIN D'INSPIRATION SE DESSINE. 

Les Editions AKFG publient deux de mes livres.

La réédition de la biographie Louise de Vilmorin : « De l'invisible à la réalité » ou le cheminement fantastique de la poétesse française, muse amusée de personnages illustres, égérie du surréalisme, dont la réputation de mondaine a nui à sa notoriété d'écrivain.

« Anne-Marie Javouhey, éducatrice de liberté » ou les mémoires librement adaptées de la fondatrice de l'ordre des Sœurs Saint Joseph de Cluny qui secourut, les pauvres et œuvra pour l’émancipation des esclaves dans les colonies françaises au XIXème siècle en les éduquant.


Aux Editions L'Harmattan émergent en 2018 une nouvelle biographie et un recueil de contes pour les grands.

En m’inspirant du récit de Rosa Bonheur confié sur le vif à son amie Anna Klumpke, je me suis lancée dans la rédaction, à la première personne, des confessions de cette femme d’exception : « Rosa Bonheur, une femme au service de l'art ».

« Les Sans Nom et les Fées Mères » représentent le genre humain dans sa complexité, ses joies, ses difficultés. Au hasard de contes métaphoriques, ils s’aventurent dans une odyssée à la rencontre des autres, de soi et de l’universel.

La biographie d’un artiste,
c’est sa biographie d’artiste,
l’histoire de sa faculté transformatrice.
— André Malraux